Aller au contenu principal

Gorguel

Les foyers améliorés

Comme partout dans les campagnes africaines, la cuisine est faite sur des foyers ouverts « à 3 pierres » sur lesquelles on pose la marmite. Ce système présente beaucoup de désagréments : action du vent sur les flammes, danger de renversement de la marmite, consommation excessive de bois, …

L’idée des foyers fermés améliorés s’est rapidement concrétisée. D’une part parce que ces foyers résolvent tous les inconvénients cités plus haut, mais en plus, ils sont fabriqués avec des matériaux locaux gratuits (4 mesures de banco pour une mesure de bouse et une mesure de paille) et la technique de fabrication peut se transmettre facilement de femmes à femmes.

C’est pourquoi

Amitié Solidarité Savoie Sahel

a initié plusieurs phases de formation des femmes en prenant en charge les frais de nourriture et ceux de la formatrice. Rapidement, les villageoises ont transmis le mode d’emploi à leur entourage.

La plantation d'arbres

Les arbres, adaptés au climat et à la situation géologique, plantés de plus en plus nombreux sur les parcelles agricoles, modifient rapidement le paysage. Outre leurs productions de bois de chauffe et leurs utilisations médicinales ou alimentaires, ils fournissent du fourrage au bétail et jouent un rôle important dans l’agriculture en limitant l’érosion et en accroissant la fertilité des sols.

Ainsi, au fil des années,

Amitié Solidarité Savoie Sahel

a financé la plantation de jeunes arbres, par exemple autour du bouli de Dalla mais elle a aussi favorisé l’activité de pépiniéristes pour produire directement sur zone, les espèces forestières les plus appropriées comme le neem, le baobab, le jujubier, l’eucalyptus, le caïlcédrat, le tamarinier, le prosopis ou les acacias.

Le suivi des pépiniéristes dans les activités de production de plants, est assuré par l’agent forestier d’Arbinda qui leur a dispensé la formation initiale.

L'environnement

Outre le manque d'eau, les pâturages étaient souvent dégradés et les surfaces de terres arables diminuaient de jour en jour. Face à cette situation,

Amitié Solidarité Savoie Sahel

a participé à la formation des paysans pour réhabiliter les terres cultivables par la mise en place de diguettes, la plantation d'arbres. La raréfaction des arbres et de la végétation a nécessité le développement de foyers améliorés pour économiser le bois.

Le moulin à grains

Le moulin à grain était la première réalisation imaginée par les fondateurs d’

Amitié Solidarité Savoie Sahel

. La demande des villageois de cet équipement n’est venue qu’en 2009, après beaucoup d’autres réalisations ! Il faut dire que ce moulin, couplé aux foyers améliorés soulage beaucoup les femmes des corvées journalières. Là aussi, ASSS a financé la création du bâtiment et l’achat du moulin. La gestion est assurée par les villageois.

La cantine scolaire

Après avoir construit une école et apporté de l’aide à plusieurs autres, il fallait motiver les parents d’élèves (hommes) et le mères éducatrices (femmes) pour que les enfants, filles et garçons soient envoyés à l’école. La construction d’une cantine et l’indemnisation en nourriture de deux mères éducatrices pour faire la cuisine à midi s’est imposée d’elle-même.

Amitié Solidarité Savoie Sahel

a également financé les aliments nécessaires aux repas des enfants durant l’année scolaire.

La banque alimentaire

C’est à l'occasion du premier voyage au village, que cherchant comment remercier nos hôtes et conscient du caractère incertain des récoltes, l’idée germa de nous cotiser pour acheter quelques sacs de mil pour le village. La banque de céréales était née, évitant la pénurie de mil entre deux récoltes.

Amitié Solidarité Savoie Sahel

finança la construction d’un bâtiment et durant plusieurs années, consolida le capital de la banque permettant l’achat plusieurs tonnes de mil (38 tonnes en 2017).

L’association locale Hansina Domba gère la banque. Les villageois achètent du mil lorsque le cours est bas, et le stockent dans le local. Lorsque le mil commence à manquer entre deux récoltes, la banque vend au meilleur prix les quantités de céréales nécessaires à l’alimentation des familles. Le petit bénéfice réalisé est immédiatement réinvesti pour augmenter la capacité de la banque.

Le village de Gorguel

C’est dans ce village perdu au fond du Sahel qu’Amitié Solidarité Savoie Sahel a répondu en premier aux attentes de la population avant d’étendre son action à ses trois voisins, Dalla, Sénaikaye et N’Goroua, puis au fil des années à de nombreux autres.

Le village de Gorguel s’est doté de plusieurs organisations paysannes constituant un atout dans la conduite des actions de développement et tout particulièrement de l’association villageoise de développement Hansina Domba, qui signifie "Aidons-nous", regroupant les populations des quatre villages.

Les ressources des villages en général et de ces quatre-là en particulier, sont très limitées. Les ressources naturelles sont très fragilisées par la sécheresse, la désertification ou l’attaque d’oiseaux granivores et de criquets. Les quatre villages développent des activités essentiellement agricoles. L’agriculture et l’élevage constituent les principales activités de production. L’écrasante majorité de la population vit de la culture de la terre à travers des exploitations familiales tournées en priorité vers la production céréalière (sorgho, petit mil et maïs).

Cette activité est malheureusement pratiquée dans des conditions agro-climatiques difficiles, avec un système d’exploitation traditionnel. Les champs de bas-fonds plus ou moins inondés sont consacrés à la culture du sorgho. L’élevage, est de type extensif avec une prédominance des petits ruminants. En saison sèche, certains jeunes vont à la recherche de l’or sur les sites aurifères de la région.


La source média référencée est manquante et doit être réintégrée.

Le village de Gorguel

ASSS

Image
Logo ASSS

Ce site présente les différentes activités de notre association

Du nord Burkina Faso dans le Sahel vers le Congo Brazzaville

Nous avons pour objectif d'accompagner dans le respect des différences culturelles, des projets de développement élaborés par des associations locales.

Amitié Solidarité Savoie Sahel

est une association laïque fondée le 19 décembre 2001, reconnue d’intérêt général, gérée par une trentaine de membres actifs et bénévoles, habitant la Savoie et la Haute Savoie. Elle est soutenue par environ 320 sympathisants, partenaires, parrains et donateurs, partageant les mêmes valeurs d’humanisme et les mêmes convictions.

Amitié Solidarité Savoie Sahel - ASSS, est une association fondée le 19 décembre 2001, reconnue d’intérêt général, gérée par une trentaine de membres actifs et bénévoles, habitant la Savoie et la Haute-Savoie. Elle est soutenue par environ 320 sympathisants, partenaires, parrains et donateurs, partageant les mêmes valeurs d’humanisme et les mêmes convictions.

ASSS situe résolument ses initiatives dans le cadre d’une coopération de développement durable dans le respect des populations locales.